Nous contacter

Par téléphone :
Tél. : 06 52 79 37 94

Par mail :
Nous écrire

Nous trouver :

67 Avenue de Gravelle - 94220 Charenton-le-Pont

Demande de rappel :

Après un accident, la victime voit toute sa vie être bouleversée. Souvent, elle va tout d’abord connaître l’hospitalisation et la prise en charge médicale et craindre durant de nombreuses semaines voire de nombreux mois de subir de manière définitive des séquelles permanentes.  Rapidement, la question se posera à la victime de savoir quels sont ses droits et comment elle peut les faire valoir. Naturellement, si elle a été victime d’un accident de la route ou d’une agression, la victime se posera la question de savoir comment obtenir que l’auteur de cet accident ou de cette agression puisse être poursuivi et condamné. 

Néanmoins, le principal enjeu de la vie après l’accident pour la victime d’un dommage corporel sera surtout la question de l’indemnisation. En effet, la victime aura besoin d’obtenir la compensation de ses pertes de revenus, les moyens utiles au financement des frais qu’elle devra engager et notamment de la tierce personne. Elle devra également pouvoir envisager sa vie future sur la base d’une juste et complète indemnisation de l’ensemble de ses préjudices.

L’association VICTIMES SOLIDAIRES a été créée par un groupe de personnes ayant été, tout comme vous, confrontées à la violence de l’accident et à la difficulté d’obtenir une juste réparation de leur préjudice corporel.  C’est avant tout leur expérience qui leur a donné l’envie et la motivation de donner aux autres, connaissant parfaitement leurs besoins et leurs attentes.

Ainsi, l’association VICTIMES SOLIDAIRES est une association créée par les victimes et pour les victimes.  Notre association est à votre service pour répondre aux questions que vous vous posez, calmer vos craintes et vos peurs, vous tendre la main et vous épauler dans ces moments particulièrement difficiles que nous connaissons.  C’est pour répondre à ces objectifs que nous avons décidé de mettre en place une permanence pour vous accueillir et vous orienter, de manière gratuite et sans engagement, pour permettre à chaque victime de pouvoir s’adresser à un interlocuteur de confiance.

Répondre au besoin d’assistance des victimes

Le besoin d’aide et d’accompagnement des victimes d’un accident corporel est immense. Trop souvent, les victimes se retrouvent seules face aux compagnies d’assurances, face aux médecins experts, face aux policiers et aux gendarmes sans qu’aucun d’entre eux ne puisse réellement répondre de manière concrète et personnalisée aux questions qu’elles se posent.

Le plus souvent, l’information des victimes se limitera à la remise d’une brochure d’information succincte, sans réel suivi humain, sans accompagnement et sans interface. Or comme dans les cas d’accidents collectifs, les pouvoirs publics ne prévoient pas la mise en place de cellules d’accompagnement psychologique en cas d’accident individuel. Les quelques accueils dédiés aux victimes sont souvent confiés à des juristes qui, n’ayant heureusement pas connu la détresse, la souffrance, ignorent la situation dans laquelle se trouve leur interlocuteur.

La victime d’un accident corporel, d’un accident de la route, d’une erreur médicale, ou d’une agression a donc ce terrible sentiment d’être perdue et seule. Le besoin d’assistance d’une victime est donc grand : le besoin de pouvoir échanger directement et d’obtenir des réponses personnalisées aux nombreuses questions qu’elle se pose. Le besoin de savoir à qui s’adresser pour obtenir un accompagnement de qualité, impartial et compétent.

Les créateurs de l’association VICTIMES SOLIDAIRES et les bénévoles engagés au quotidien connaissent parfaitement les besoins et les attentes des victimes que nous accueillons. C’est la raison pour laquelle notre association a mis en place une permanence afin d’accueillir 7 jours sur 7 les victimes pour leur permettre de ne pas rester seules après le traumatisme qu’elles ont subi.

Tendre la main et épauler

Que se passe-t-il pour les victimes après l’immédiateté de l’accident ? A qui les victimes d’un accident peuvent-elles s’adresser pour obtenir gratuité et rapidement des renseignements sur l’indemnisation ? Dans notre pays, la solidarité et la fraternité sont et doivent demeurées des valeurs fortes. Les victimes doivent en bénéficier au moment où elles en ont le plus besoin. C’est autour de ce constat que s’est créée VICTIMES SOLIDAIRES : notre association a pour mission de tendre la main et d’épauler ceux qui souffrent et sont perdus face aux procédures trop complexes. L’association VICTIMES SOLIDAIRES est une association d’aide et de défense des victimes dans le but de les aider à faire face aux difficultés liées aux procédures d’indemnisation. VICTIMES SOLIDIAIRES intervient dans les domaines de l’indemnisation suivants :

  • Victimes d’accident de la route,
  • Victimes d’accident de la vie,
  • Victimes d’aléa thérapeutique,
  • Victimes d’agression et d’attentat,
  • Victimes d’infection nosocomiale,
  • Victimes d’affection iatrogène,
  • Victimes d’erreur médicale.

L’association VICTIMES SOLIDAIRES agit grâce à notre équipe repartie sur le territoire et qui est à la disposition des victimes. Accueillir et orienter. L’association VICTIMES SOLIDAIRES intervient pour aider les victimes en cas d’accident de la route, d’erreur médicale, d’agression ou d’accident de la vie. Les victimes peuvent s’adresser à l’association soit par mail puis par téléphone. Grâce au formulaire « CONTACT VICTIME »,  vous avez la possibilité de nous adresser un email explicatif nous présentant votre situation, vos questions et vos interrogations. Un bénévole-permanent de VICTIMES SOLIDAIRES  vous répondra dans la journée ou, selon les cas, vous téléphonera si vous avez laissé vos coordonnées. Si vous le souhaitez et si votre situation le nécessite, l’association peut aussi vous proposer de vous mettre en relation avec des professionnels tels que des avocats ou médecins experts. 

L’Association VICTIMES SOLIDAIRES a établi avec certains professionnels répartis sur l’ensemble du territoire une charte d’accueil des victimes. L’objectif de cette charte est de vous garantir :

  • Un accueil humain de qualité,
  • Un premier entretien gratuit sur le plan technique,
  • Un échange sans engagement de votre part vis-à-vis de chacun d’eux.

Vos questions, nos réponses

Qui va déterminer mon droit à indemnisation ?

Si vous êtes passager d’un véhicule, piéton ou cycliste, pas de difficultés : la loi vous garantit une indemnisation intégrale. C’est l’assureur du véhicule vous transportant (pour les passagers) ou l’assureur du véhicule adverse qui devra vous indemniser. Dans les autres cas, pour déterminer votre droit à indemnisation, le procès-verbal de police ou de gendarmerie est une pièce essentielle. Il va permettre de déterminer les circonstances de l’accident et les fautes éven­tuelles des conducteurs. Votre indemnisation en dépend si vous étiez conducteur au moment des faits. Si vous n’avez commis aucune faute de conduite, votre droit à indemnisation est total. Si on peut vous reprocher une faute, votre indemnisation risque d’être réduite selon la gravité de cette faute. Tout cela, c’est le procès-verbal d’accident qui va le déterminer. Soyez vigilants, l’expérience démontre qu’un grand nombre de procès-verbaux sont imprécis, incomplets. Parfois ce sont les situations qui sont litigieuses. Enfin, n’ignorez pas que les assureurs ont, entre eux, des conventions qui prévoient, dans certaines circonstances un partage de responsabilité automatique qui réduira d’autant votre droit à indemnisation. Pour éviter ces pièges, il faut agir rapidement et ne pas hésiter à prendre conseil.


Sans procès-verbal, comment démontrer la qualité de piétons, de cyclistes ou de passagers afin d'obtenir rapidement une provision ?

Certes la Loi Badinter du 5 juillet 1985 garantit l’indemnisation des victimes qui n’étaient pas conductrices au moment de l’accident. Néanmoins, la difficulté sera de démontrer votre qualité de piéton, de cycliste ou de passager. Devoir attendre le procès-verbal pourrait prendre plusieurs mois et retarderait d’autant toute provision. Il existe néanmoins des moyens simple pour démontrer que vous n’étiez pas conducteur. Pour les passagers, une attestation du conducteur fera l’affaire. Dans les autres cas, il est conseillé de demander au commissariat ou à la gendarmerie chargé de l’enquête un « triplicata d’accident », formulaire simplifié constatant l’accident et l’identité des personnes impliquées. On peut aussi produire des articles de presse mentionnant que la victime était cycliste ou piéton. Ces preuves sont admises par les tribunaux et doivent satisfaire votre assureur.


En cas d'accident de la route, doit-on attendre d'obtenir le procès-verbal pour obtenir une provision ?

La loi Badinter du 5 juillet 1985 prévoit un droit à indemnisation intégrale pour certaines catégories de victimes : les passagers d’un véhicule, les piétons ou les cyclistes heurtés par un véhicule, les conducteurs ayant quitté le volant au moment de l’accident et considérés dès lors comme piétons. Dans tous ces cas, sauf faute exceptionnellement grave (et rarement retenue) de la part des victimes, l’indemnisation est acquise quelque soient les circonstances. Plus besoin d’attendre les conclusions de l’enquête sur les responsabilités pour déclencher les premières demandes de provisions sur votre indemnisation définitive. Ainsi, le processus indemnitaire pourra commencer sans attendre d’obtenir la copie du procès-verbal. Parfois, les assureurs jouent la montre afin de gagner du temps. En théorie, si la victime n’était pas conductrice au moment de l’accident et que cela peut être prouvé, une provision doit être versée sans délai et une expertise médicale doit être mise en place.


voir toutes les questions
Témoignages Voir tous nos témoignages

Vous avez été victime d’un dommage corporel, d’un accident de la route, d’une erreur médicale ?

Contactez gratuitement notre association afin d’obtenir les renseignements utiles à votre défense et les réponses aux questions que vous vous posez. L’Association VICTIMES SOLIDAIRES est là pour vous accompagner, vous écouter et vous aider.

close
Veuillez préciser votre demande
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide